Se soucier de ses co-équipiers

Auteur : François Amisse | Lecture : 5 min.

En cette période de confinement généralisé, l’isolement peut vite devenir pesant pour chacun d’entre-nous. Alors pensons aux autres, pensons à nous !

Lundi 16 mars 2020 au matin, premier jour de confinement pour moi ! Jusqu’ici, cette saleté de virus n’était qu’un vaste problème que nous suivions à distance par écrans interposés en voyant des gros points rouges sur des cartes, en admirant des graphiques boursiers en train de dévisser sur BFMTV et des reportages ou des vidéos humoristiques de nos amis Chinois ou Italiens sur Instagram, TF1 ou Youtube (j’en ai mis pour toutes les générations là 😂).

Mais maintenant, officiellement, c’est pour nous aussi 😳 ! 

Lundi matin, c’est aussi pour moi l’expérimentation du télétravail ! Ça ne m’étais jamais arrivé en presque 25 ans d’expérience professionnelle ! Jusqu’ici, je ne restais à la maison que dans 2 cas de figures : soit j’étais malade, soit j’étais en congé.

Et bien j’ajoute un nouveau cas d’usage : je suis en télé-travail ✅

Aujourd’hui, avec une semaine de recul, ce que je retiens de cette drôle de période, c’est qu’il est vraiment nécessaire de rester connecté aux autres (et pas que sur le web…)

Travailler à distance, ce n’est pas dans les habitudes de tout le monde et ça peut même être carrément anxiogène pour certaines personnes habituées à travailler physiquement au sein d’une équipe.

Pour des gens comme moi quoi 😉

Le bouleversement du télétravail peut s’avérer brutal.

On se retrouve seul. Seul face à son écran. Seul avec ses questions. Seul pour prendre un café. Seul pour discuter (attention à la santé mental).

 

Bref, on est seul quoi !

Homme seul

 

Photo by Austin Mabe on Unsplash

 

Bon, en fait, je vous ai menti. Ce n’est pas la première fois que je télé-travaille en vrai parce qu’en fait j’ai été freelance, technico-commercial, manager, entrepreneur (ce que je suis toujours d’ailleurs) et les situations de travail à distance font partie de mon parcours.

Et puis, même si je travaille énormément en équipe, je suis aussi habitué à travailler seul sur des projets de toutes natures.

Par contre, je me mets à la place de beaucoup de personnes qui se retrouvent pour la première fois face à cette situation, et surtout sans y avoir été préparée.

Par nature, nous avons différents besoins (je vous épargnerais la fameuse pyramide de M. Maslow mais vous aurez le lien quand même 😜)

Les besoins dont je veux vous parler sont plutôt liés aux motivations intrinsèques, ces moteurs internes qui font que l’on se lève le matin.

Dan Pink, auteur et journaliste américain, a écrit un excellent bouquin à ce propos : “La vérité sur ce qui nous motive” (ou “Drive” en anglais).

 

 

Carottes

Photo by Jonathan Pielmayer on Unsplash

Dans son ouvrage, il nous explique en quoi la motivation par “le bâton et la carotte” ne fonctionne plus ou tout du moins pourquoi elle n’est plus efficace.

Il fait notamment référence aux travaux d’un psychologue hongrois vivant également aux USA qui s’appelle Mihály Csíkszentmihályi (pas facile à dire hein ?), voici une vidéo pour vous aider :D

 

 

 

Mihály Csíkszentmihályi a théorisé la notion d’expérience optimale (ce qu’il appel le Flow) et qui est justement basée sur la recherche de performance par la motivation et l’adéquation entre les compétences et le niveau du challenge à atteindre.

Jurgen Appelo, un coach agile Hollandais devenu célèbre par ses ouvrages et ses conférences sur le management agile ou bienveillant (ce qu’il appelle le “Management 3.0”) a développé un concept autour de ces histoires de motivation intrinsèque. Il a conçu a cette occasion les “Moving motivators” (motivateurs intrinsèques).

Ce qui est intéressant ici, c’est qu’il propose 10 “motivateurs intrinsèques” : la curiosité, l’honneur, la maîtrise, l’acceptation (par les autres), la liberté, le pouvoir, les relations humaines, le cadre de travail, le statut et le but ou la mission que l’on se fixe dans la vie.

C’est ici que vos wagons se raccrochent (oui, j’ai bien compris que vous vous demandiez où je voulais en venir…). 

En situation de télétravail, plusieurs de ces motivations peuvent en prendre un coup !

Par exemple, les relations humaines bien sûr ! 

Combien de fois j’ai entendu cette phrase de la part de télétravailleurs : “Je me sens isolé”.

 

Ciel étoilé

 

Photo by Jonatan Pie on Unsplash

 

Pour certains, le travail se résume à prendre des directives et à les exécuter (motivation intrinsèque liée : le cadre de travail).

Imaginez ce que cela veut dire pour eux : ils subissent totalement la situation, c’est carrément le grand plongeon dans le vide !

 

Plongeon

Photo by Blake Wheeler on Unsplash

 

Et la liberté dans tout ça ? Trop de liberté peut tuer la liberté.

Liberté de travailler quand on veut et surtout liberté de travailler, travailler encore et toujours. Oui, le télétravail engage à travailler plus, c’est paradoxalement vrai.

 

Fatigué

Photo by Yuris Alhumaydy on Unsplash

 

Pour conserver un lien social , le mieux c’est d’avoir des rituels en audio ou visioconférence avec ses collègues, ses clients, ses fournisseurs et ses partenaires pour reproduire ce que l’on fait en temps “normal”.

Alors, pour que cette période de télétravail forcée soit bénéfique à tous, individuellement et collectivement, il faut recréer un cadre de travail.

Et quand l’on fait face à l’inconnu, le mieux c’est d’essayer de recréer les choses par analogie, ici avec notre “monde connu”.

Mettre en place des rituels de synchronisation d’équipe, poser clairement les objectifs, partager les tâches, prendre la température des collègues, se dire bonjour tous les matins, sont autant de bonnes pratiques de notre monde analogique que nous pouvons facilement répliquer dans notre monde digitalisé.

Par chance, nous sommes quasiment tous équipés d’Internet, d’ordinateurs et de smartphones.

Alors, pour une fois qu’ils vont vraiment servir à quelque chose, utilisons-les 😀

J'ai écrit cet article dans le cadre du "Journal des Cons-Finés" sur Medium, co-édité avec nos amis et partenaires de La Capsule. L'article Medium porte le titre "Prendre des nouvelles de ses co-détenus".

 

Le Journal des cons-finés

CONSULTEZ NOS DERNIERS ARTICLES

Abonnez-vous à nos articles



À propos

Experts de la transformation des entreprises, nous améliorons les produits et les méthodes de travail de nos clients.

Notre mission : favoriser l’adoption d’une culture agile, collaborative, innovante et ouverte au sein des organisations.

Notre mantra “Faites pétiller vos idées” traduit notre volonté d’accompagner les organisations qui souhaitent se développer, améliorer leurs produits et leurs services par des prestations et des formations adaptées à leurs besoins.

Nous privilégions une approche pragmatique d'amélioration continue, l'expérimentation, l'interactivité, la simplicité et la transparence pour servir vos intérêts et ceux de votre équipe.

Nous mettons beaucoup de passion pour faire de tous vos projets des succès et nous plaçons la satisfaction de vos clients au cœur de nos interventions pour servir votre stratégie.

Nous proposons nos services (en présentiel et à distance) pour animer vos ateliers créatifs, concevoir vos applications, (re)définir votre stratégie, former vos équipes, innover dans votre modèle économique, optimiser vos parcours client/utilisateur, présenter vos idées avec impact, renforcer votre leadership, restituer visuellement vos réunions, revisiter vos processus, et bien d’autres choses utiles !

Pour nous contacter, rien de plus simple 😉

HAUT Do NOT follow this link or you will be banned from the site!